WordPress 6.6 : la consolidation de printemps

Nouveautés WordPress 6.6

La version finale de WordPress 6.6 sera publiée mi juillet 2024. Elle permet au nouvel Editeur de gagner en clarté côté Backoffice, et au code de gagner en efficacité. Quelques nouveautés bien ciblées font leur apparition, mais pour les utilisateurs avertis. Détaillons ci-dessous les nouveautés apportées, agrémentées de nos précieux conseils.

(la version RC n’est pas encore publiée – prévue pour le 25 juin – la liste des nouveautés peut encore évoluer – nous mettrons à jour)

WordPress 6.6 & la Roadmap Gutenberg

Deuxième version majeure de l’année 2024, cette version prépare l’éditeur Gutenberg à la phase 3. C’est une version de mise en bouche.

Voici pour mémo la RoadMap Gutenberg. Nous avons indiqué entre parenthèse la version du plugin incluse dans le core WP (en complément, voir le tableau de correspondance version Core / Version Gutenberg de la documentation Développeur) :

  • Phase 1 – Introduction de Gutenberg (WordPress 5.0 – Décembre 2018)
    • De WP 5.0 à WP 5.8 : construction du nouvel éditeur de page sur 3 ans à base de blocs, il a évolué par itérations, en remplacement de l’éditeur classique
    • L’écosystème WordPress s’est adapté (éditeurs d’extensions / plugins)
  • Phase 2 – Full Site Editing FSE (Expérience éditoriale unifiée avec Éditeur de Design / Layout du site + Thème + Modèles de Pages)
    • WP 5.9 – version majeure – Janvier 2022 (Gutenberg 10.8 à 11.9)
    • WP 6.0 – version de stabilisation – Mai 2022 (Gutenberg 12.0 à 13.0)
    • WP 6.1 – version majeure – Novembre 2022 (Gutenberg 13.1 à 14.1)
    • WP 6.2 – version majeure – Mai 2023 (Gutenberg 14.2 à 15.1)
    • WP 6.3 – version majeure – Août 2023 (Gutenberg 15.2 à 16.1)
    • WP 6.4 – version majeure – Novembre 2023 (Gutenberg 16.2 à 16.7)
    • WP 6.5 – version de stabilisation – Avril 2024 (Gutenberg 16.8 à 17.7)
  • Phase 3 – Collaboration multi-auteurs // à compter de fin 2023
    • WP 6.6 – version de stabilisation – Juillet 2024 (Gutenberg 17.8 à 18.5)
  • Phase 4 – Support Multilingue natif (plus besoin de plugins tiers) // à compter de 2024

Pour rappel l‘objectif du Projet Gutenberg est de permettre à WordPress d’offrir la meilleure expérience possible pour l’édition de contenus sur le web.

  • Gutenberg a été lancé en décembre 2018, et étale sur plusieurs année la grande évolution de WP, pour lui permettre de rattraper son retard sur les Builders Tiers (Elementor, Divi, Beaver Builder) ou les plateformes de construction de site (Wix, etc.).
  • L’objectif final est de démocratiser l’expérience éditoriale y compris sur la construction du design des pages et de son site (en mode low-code / no code), pour les actions les plus fréquentes
  • Les nouvelles approches sont développées dans le plugin tiers Gutenberg, et rapatriés dès que stabilisées régulièrement dans une nouvelle version majeure de WordPress (tous les 4 mois donc, il y a 3 releases majeures par an)

Les nouveautés fonctionnelles de cette version WordPress 6.6

Cette version apporte plus de xx améliorations et xxx corrections de bugs.

Détails statistiques tickets Améliorations / Correctifs / Autre :

  • Core : 97 / 101 / xx
  • Gutenberg : xx / xx / xx

Son petit nom : (à venir)

Côté Thèmes

  • Une multitude de correctifs sur les anciens thèmes
  • (à venir)

Côté Editeur Gutenberg

  • Déploiement des Compositions partiellement synchronisées (Partial Sync / Sync Pattern override), aka la surcharge, qui était initialement prévue pour WP6.5 avant d’être décalée pour gagner en maturité / stabilité :
    • Elle utilise maintenant l’API Block Bindings
    • Elle se paramètres dans les options avancées des blocs (activer la surcharge / autoriser les modifications)
    • Pour l’instant, tous les blocs ne sont pas éligibles (uniquement Paragraphe, Image, Titre, Boutons).
    • Ce sera étendu aux autres composants dans les releases suivantes
    • Utilisation : sur un pattern perso (ex: CTA), il est maintenant possible de choisir si l’on permet la personnalisation de certains éléments seulement (ex : un utilisateur disposant du rôle d’éditeur pourra personnaliser le texte d’accroche uniquement, mais pas les couleurs ni le lien).
  • Montée en gamme de l’Editeur de site : travaux de fond pour simplifier l’édition
    • Généralisation des vues listes (panneaux) via l’API Data Views dans l’Editeur de site
    • Unification des options sur éditeur d’articles entre édition depuis Editeur de Site vs édition directe.
    • Simplification catégorisation des templates vs template parts
  • Variation de thèmes : introduction des variations de typographies et de couleurs, permettant une plus grande variété de combinaisons
  • Amélioration des performances lors chargement des templates
  • Amélioration gestion des Grilles (CSS Grid), avec visualisation et gestion des row and column span
  • Autorisation des marges négatives
  • Bloc Liste : on peut enfin identer avec la tabulation (et non plus uniquement via la ToolBar)
  • Ombrage (shadow css)
    • création de style d’ombrage personnalisés
    • Activation de l’ombrage sur davantage de blocs
  • Accès aux panneaux de gestion des compositions pour les thèmes classiques
  • Correctifs sur gestion des Polices, introduite dans WP6.5
  • Activation de l’ombrage (shadow css) sur davantage de blocs

Côté Core

  • Ajout auto-rollback en cas d’erreur fatale lors des mises à jour automatiques

Les nouveautés techniques pour les développeurs de WP 6.6

  • Introduction de variations de styles applicables à un ensemble de blocs (section) ou à des blocs ciblés
  • Fin du support de PHP7.0 & PHP 7.1 : le minimum est maintenant PHP 7.2.24, la version minimale recommandée est PHP 7.4
  • Amélioration Interactive API
  • Amélioration Block Bindings API
  • Améliorations Block Hooks
  • Amélioration HTML API

En conclusion – notre avis sur cette version WP 6.6

Cette version avance sur la mise en oeuvre du nouveau backoffice :

  • 2 belles nouveautés : les marges négatives, et la gestion des Grilles / Grids plus aboutie
  • Les nouvelles API gagnent en maturité (Interactive API, Block Bindings, HTL API, etc.)
  • Il y a encore quelques manques fonctionnels, mais la liste diminue.
  • La version WordPress 6.7 est attendue pour fin Juillet. Elle devrait permettre à WordPress de faire un grand bon

Ce qui reste à améliorer à notre sens

Vous trouverez ci-dessous les manques que nous avons détectés lors de nos projets WordPress.

  • Il y a encore des lenteurs dans l’Editeur, ce sera encore amélioré dans les versions suivantes
  • Finaliser le nouvel éditeur de style css introduit dans WP6.2 (pouvoir voir quels blocs ont des surcharges, visualisation directe du code css custom dans l’éditeur, etc.)
  • Finaliser les blocs existants :
    • Block Description courte : permettre de conserver la mise en forme
    • Systématiser les options de mise en forme (y compris ombrage), histoire que cela soit disponible partout (homogénéisation)
    • Permettre de définir globalement dans le style des dimensions (margin/padding) sur les Hn
    • Interactive States : il manque une gestion des états interactifs (a:hover, a:focus), notamment sur le block Bout
    • Query Loop Bloc amélioré (skip élément courant, CPT, etc.), et plus d’options de mise en forme
    • Améliorer l’option Sticky, pour qu’elle soit complète (ex: z-index) et qu’on puisse la gérer directement sur le container header
    • Colonnes enfant : manque la gestion des radius (elle existe au niveau Conteneur Colonne, mais pas sur les colonnes enfant) et la possibilité de les rendre clickables (on pourrait imaginer cela aussi pour les Groupes)
    • Bloc de navigation :
      • Upload icone burger custom, taille et style icone,
      • Largeur & stylisation dropdown (ombre, border, etc.) et des liens
    • Bloc Table de contenu : pouvoir mettre un titre et personnaliser le style des liens
    • Bloc recherche : rendre optionnel le nom du bloc, corriger son affichage au sein de la navigation
    • Indication du plugin source du bloc (auteur), histoire de distinguer les différents blocs quand on en ajoute un (être sûr que c’est celui du bon éditeur : core ou plugin tiers)
    • Pouvoir mettre un lien sur un élément global / container (groupe, colonne, colonnes, etc.)
  • Ajouter les blocs manquants :
    • Breadcrumb / Fil d’Ariane : en cours
    • Bloc Tabs & Accordéon : ils manquent 🙂
  • Chargement natif de fichiers SVG

Le fonctionnel reporté à WordPress 6.7

  • Bloc Table des Matières
  • Bloc modale
  • Rollback automatique en cas d’erreur d’auto-update
  • Notifications
  • Les fonctionnalités collaboratives : flux de travail collaboratif, édition conjointe, révisions bloc par bloc
  • Les Partials Synced patterns (cf plus haut)
  • Le nouveau gestionnaire de média
  • Le backoffice unifié

Les pépites techniques à venir

  • Suppression usage de jQuery sur le front
  • Data Liberation Initiative : outils de migration vers WordPress Gutenberg depuis les principaux CMS du marché (Wix, Drupal, etc.)
  • PHP Autoloader dans WP

Migrer sur WordPress 6.6 : les points d’attention

Comme d’habitude, tout dépend de la version de WP que vous utilisez actuellement, des extensions plugins actifs, et si vous avez déjà basculé votre design en full FSE.

A noter qu’il convient de ne pas se précipiter pour appliquer toute mise à jour majeure de ce type, il n’est pas rare de voir un correctif sortir assez vite, même si toutes les précautions ont été prises via le processus de release.

Il se pourrait que les extensions (plugin ou thème) que vous utilisez ne soient pas encore toutes compatibles avec cette version et doivent donc encore être adaptées par leurs auteur (à vérifier avant de vous lancer).

N’oubliez pas d’effectuer un backup préalable avant d’appliquer toute nouvelle version de WordPress. Dans 98% des cas la mise à jour se passe bien, mais il faut rester prudent

  • Si votre site est déjà nativement FSE : a priori peu de risques, car le gros des changements portent sur Gutenberg et vous êtes déjà à jour. Vérifiez quand même vos extensions tierces.
  • Si votre thème n’est pas FSE, alors vous avez pas mal de boulot ! Mais normalement vous avez anticipé, vous êtes déjà dans le premier cas 😉

En tout état de cause, votre agence conseil est là pour vous accompagner, et effectuera pour vous cette montée de version, après s’être assurée de l’absence d’incompatibilités !

Envie de moderniser votre site WordPress ?